Lorsque vous envisagez un financement voiture, il convient de se demander si vous souhaitez financer tout ou partie de l’acquisition de votre nouveau véhicule. Le financement partiel voiture est mieux connu sous l’appellation financement avec valeur résiduelle en fin  de contrat. Ce choix aura des incidentes que nous analysons brièvement ci-après.

?Le financement voiture avec valeur résiduelle concerne-t-il les véhicules d’occasion ?

En principe non car la valeur résiduelle est payée en terme de contrat après 4 ou 5 ans. Ce paiement exclut donc qu’il puisse s’agir d’un véhicule d’occasion qui a déjà perdu de sa valeur marchande après quelques années.

Simulez votre crédit auto en ligne

En quoi consiste le financement avec valeur résiduelle ?

Le financement avec valeur résiduelle est donc un financement partiel du prix de la voiture. Ainsi, l’emprunteur n’emprunte-t-il que 60 % de la valeur de la voiture et en fin de contrat, il devra payer la valeur résiduelle, le solde donc, en une seule fois. En général, la valeur résiduelle est fixée à 40 % de la valeur du prix d’acquisition de la voiture.

Quelle est la formule la plus intéressante : emprunter la totalité ou emprunter avec valeur résiduelle ?

C’est une question que beaucoup de personnes nous posent mais la question en réalité ne se pose pas en ces termes. Il est bien évident que celui qui emprunte la totalité de la valeur d’un véhicule de 45.000 € à rembourser en 5 ans, paiera une mensualité plus importante que celui qui pour le même véhicule emprunte 27.000 € avec une valeur résiduelle au terme de contrat de 18.000 € (soit 40 % de 45.000 €). Ce dernier aura une mensualité plus faible pendant 5 ans mais il devra payer à la fin du contrat en une seule fois, la valeur résiduelle de 18.000 €. Or, tout le monde n’est pas à même de payer 18.000 € en une seule fois.

Qui a donc intérêt à souscrire un financement auto avec valeur résiduelle ?

Le financement voiture avec valeur résiduelle convient à merveille à l’emprunteur qui revend son véhicule au terme de son contrat de crédit après 4 ou 5 ans c’est-à-dire à celui qui change de véhicule tous les 4 ou 5 ans. En effet, dans ce cas, cet emprunteur ne financera que 60% de la valeur du véhicule pendant la durée de vie de son contrat de crédit et donc sa mensualité sera plus faible que s’il avait emprunté la totalité de la valeur du véhicule et à la fin, il revend le véhicule à un tiers ou à un garage et rembourse alors la valeur résiduelle de 40 %. On comprend dès lors pourquoi, cette formule convient parfaitement à l’acquisition d’un véhicule neuf et de qualité qui gardera une bonne valeur de revente résiduelle après 4 ou 5 ans.

A contrario, celui qui entend garder son véhicule plus de 5 ans a beaucoup plus intérêt à financer le prix total de la valeur du véhicule.
Simulez votre crédit auto en ligne

Les vacances scolaires et universitaires battent leur plein et avec elle, certains parents envisagent déjà la prochaine inscription de leur enfant à l’université dès le mis de septembre à venir.

Financer des études universitaires est le vœu que beaucoup de parents forment pour les enfants. Ce passage dans la vie de la famille va nécessairement générer des coûts importants et pour certains parents, cela signifie contracter un crédit. Que coût exactement une année universitaire ? Faisons le point sur cette importante question qui ne manquera pas d’intéresser de nombreux parents confrontés à la première inscription de leur progéniture dans une faculté en Belgique

Un diplôme universitaire : une nécessité ?

Tout dépend de la carrière professionnelle que le jeune veut embrasser. Certaines professions requièrent nécessairement un passage obligé par l’université alors que d’autres choix peuvent être atteints par une formation en école supérieure ou par des formations techniques.

A l’heure actuelle, nous constatons d’ailleurs des pénuries pour des métiers traditionnels (plombier, maçons, boulanger, etc…) alors que les filières universitaires sont parfois engorgées par un nombre d’étudiants important.

Il est donc tout à fait possible de bien gagner sa vie en optant pour des formations traditionnelles. Finalement, c’est plutôt l’attrait pour un métier plutôt qu’un autre critèrequi devra guider le jeune.

Que coûte une année universitaire ?

Il existe plusieurs études en Belgique sur ce sujet et il semble qu’il règne à ce propos un consensus entre les différentes universités : le coût moyen d’une année universitaire pour une personne qui vit seul est de 10.000,00 €.

Ainsi par exemple, le coût moyen d’une chambre est de 270 € par mois soit 3.240 € pour une année. Certains sites internet sont riches d’informations sur le coût ordinaire de la vie à l’université. Certaines universités vous fournissent également des renseignements très précis sur le coût de la vie estudiantine sur leur campus : consultez-les, cela vous permettra d’avoir une bonne idée du budget et de l’argent de poche que vous devriez allouer à vos enfants.

Quels sont les facteurs qui influent le coût de la vie universitaire ?

Il y a beaucoup de paramètres qui peuvent varier le coût d’une année à l’université. Citons en quelques-uns qui pourraient vous guider dans vos choix :

  • Location d’une chambre d’étudiant ou continuer à habiter chez les parents pendant les études si la faculté est proche du domicile familial ;
  • Demander l’allocation d’une bourse d’étude lorsque ce droit est envisageable ;
  • Location d’une chambre avec commodités partagées (le communautaire) ou location d’un appartement individuel (le loyer pouvant alors considérablement s’élever) ;
  • Se rendre sur son campus en transport en commun, en covoiturage ou achat d’une voiture par les parents ;
  • Investissements dans des formations accessoires (Nous pensons immédiatement aux laboratoires de langues) ;
  • Certains étudiants cherchent des jobs pour augmenter leur argent de poche ;
  • Etc…

Financer les études universitaires des enfants

Pour beaucoup de parents, ce financement passera nécessairement par la contraction d’un crédit personnel.

Exemple de crédit personnel en vue de financer les études d’un enfant :

Montant TAEG Durée Prime mens. Coût total
10.000 € 9,95 % 24 mois 459,25 € 11.022 €
15.000 € 9,95 % 24 mois 688,88 € 16.533 €

Vous êtes actuellement mariés et vous souhaitez contracter un crédit à la consommation ou un crédit hypothécaire. Peut-être souhaiteriez-vous contracter un crédit seul ou alors ensemble. Quels sont vos droits et obligations en matière de signature de contrat de crédit ?

Puis-je signer seul un crédit à la consommation ou un crédit hypothécaire ou au contraire suis-je obligé de signer avec mon époux ou mon épouse ? Le point sur ces questions importantes qui relèvent essentiellement du choix de votre régime matrimonial secondaire

Simulez votre crédit en ligne

Quelques notions à propos des régimes matrimoniaux

Le régime matrimonial est un ensemble de droits et d’obligations qui va régir les rapports personnels et patrimoniaux des époux entre eux et des époux vis-à-vis des tiers notamment en matière d’engagements financiers.

La loi distingue le régime primaire et le régime secondaire:

Le régime matrimonial primaire

Ce régime est prévu par la loi dans le Code civil et s’applique de manière automatique et impérative à tous les couples mariés en Belgique. Il est donc impossible d’y déroger. Le régime primaire vise essentiellement à définir les droits et devoirs des époux entre eux ainsi qu’à assurer la protection du logement principal de la famille.

Le régime matrimonial secondaire

Ce régime organise les rapports entre les époux et les tiers et notamment d’un point de vue des engagements financiers. On distingue le régime légal et le régime conventionnel.

Le régime légal est le régime de communauté. Dans ce régime, les époux restent propriétaires en propre des biens et des avoirs qu’ils possédaient avant leur mariage. Par contre, tous les biens acquis pendant le mariage sont présumés communs sauf déclaration en sens contraire des époux. De même les biens reçus par succession restent en propre ainsi que ceux effectués par déclaration de remploi suite à la vente d’un bien propre. A défaut de régime matrimonial secondaire choisit par les époux lors d’un contrat de mariage, c’est ce régime qui s’appliquera automatiquement aux époux.

Les époux ont aussi la possibilité de déroger à ce régime légal en adaptant une autre forme de régime matrimonial secondaire lors de leur contrat de mariage : exemple : le régime de la séparation de biens ou le régime de la communaité réduite aux acquets.

L’application des régimes matrimoniaux au crédit à la consommation

Le régime primaire

Le régime primaire définit quelques principes impératifs :

  • Chacun des époux contribue aux charges du mariage en fonction de ses facultés;
  • Toute dette contractée par un époux pour le besoin du ménage et l’éducation des enfants est commune et engage solidairement les deux époux sur l’ensemble de leurs patrimoines.

Le régime secondaire légal dit de la “Communauté légale”

Dans ce régime, on distingue trois patrimoines :

  • Le patrimoine propre du mari;
  • Le patrimoine propre de l’épouse;
  • Le patrimoine commun des époux.

Chacun des époux gère seul son patrimoine propre sauf en ce qui concerne l’immeuble propre affecté au logement principal de la familel (l’époux propriétaire doit disposer de l’accord de son conjoint);
Simulez votre crédit en ligne
Le patromine commun répond au principe de la gestion concurrente c’est-à-dire que chacun des époux peut poser un acte seul et poser tous les actes de gestion. Toutefois, les dettes contractées par chacun des époux dans l’intérêt de la famille sont communes et elles engagent les trois patrimoines.

Il y a des exceptions au principe de la gestion concurrente : certains actes de gestion particulièrement important requièrent la signature des deux époux :

  • Contracter un crédit à la consommation;
  • Un achat à tempérament;
  • L’achat, la vente, l’hypothèque d’un immeuble;
  • La cession, la mise en gage, la levée, la réception du remboursement d’une créance hypothécaire

En résumé en ce qui concerne le régime légal

  • Chaque époux peut faire seul les actes de la vie courante posés pour les besoins du ménage ou l’éducation des enfants. ainsi, un époux peut contracter seul un crédit destiné au besoin du ménage et à l’éducation des enfants;
  • En pratique, toutefois, les établissements et les sociétés de crédit exigeront la signature des deux époux;
  • De toute façon la dette est commune et recouvrable sur l’ensemble des patrimoines;
  • En matière de crédit à la consommation, achat à tempérament, crédit hypothécaire : la signature conjointe est exigée sans dérogation possible.

Le régime secondaire conventionnel de la séparations des biens

En principe chaque époux peut agir seul pour la gestion de son patrimoine propre. Par contre, tous les établissements et les sociétés de crédit exigeront la signature des deux époux pour éviter des discussions ultérieures quant au caratère de la dette destinée ou pas au besoin du ménage et à l’éducation des enfants

Pour plus d’information, nous vous invitons à contacter nos courtiers.
Simulez votre crédit en ligne

Vous êtes à la recherche d’une ouverture de crédit d’un faible montant pour faciliter l’achat de biens de consommation courante ou alors vous souhaitez tout simplement disposer d’une réserve de liquidités disponible à tout moment.

Le crédit revolving pourrait vous intéresser. Le point rapide sur cette pratique de crédit courante.

Qu’est-ce que le crédit revolving ?

Le crédit revolving est une ouverture de crédit qui peut vous être consentie par une banque ou par certains intermédiaires tels que des grandes surfaces et qui agissent – en quelque sorte – comme le ferait un intermédiaire de crédit.

Pour quelle utilité ?

Le crédit revolving est très utilisé pour les achats de consommation courante tel que les achats high-tech (ordinateurs, tablettes, télévision etc.…) ainsi que pour les produits de consommation courante (machine à laver, et…). C’est pourquoi, il n’est pas rare que ce genre d’ouverture de crédits soit proposé dans des grandes surfaces.

Quel taux d’intérêts ?

Ces ouvertures de crédit portent en général sur des montants assez faibles variant de 1.500 à 5.000 €. Il s’agit en effet de financer des biens de consommation courante. Dans ces conditions, le taux d’intérêts pratiqués sont généralement assez élevés, c’est-à-dire dépassant les 10%. En effet plus, le montant emprunté est faible et plus le taux d’intérêts assorti au crédit est élevé.

Comment cela marche ?

Avec un crédit revolving, vous disposez d’une ouverture de crédit pour un montant déterminé que vous pouvez utiliser chaque mois.  Admettons que vous avez une ouverture de crédit de 3.000 € par mois. Cela signifie que vous pourrez retirer sur cette ouverture 3.000 € sur un mois.

Bien entendu, vous devrez rembourser chaque mois, un montant qui sera calculé au prorata des montants retirés augmentés des intérêts. Ainsi, si vous ne dépensez que 750 € sur le mois, vos remboursements seront calculés sur ce montant augmenté des intérêts. Votre ouverture de crédit est reconstituée chaque mois.

Le crédit séniors

Ce n’est un secret pour personne, l’espérance de vie a considérablement augmenté grâce aux progrès des soins de santé et c’est une tendance qui se poursuit.

C’est tellement vrai que dans divers pays d’Europe, les gouvernements militent pour le recul de l’âge du départ à la retraite.Le vieillissement de la population a certainement un impact considérable dans le monde du crédit et cela se remarque avec l’augmentation des crédits destinés aux séniors. Un rapide aperçu

Simulez votre crédit en ligne

Le prêt hypothécaire « Sénior » : jusqu’à 90 ans terme échu !

Chose encore impossible il y a à peine 5 ans : les organismes permettent aux séniors d’emprunter jusqu’à 90 ans terme échu !

La durée du prêt hypothécaire doit être d’un an au mois et porter sur une somme d’au moins 30.000 €. Cet emprunt peut ainsi permettre aux séniors de faire des travaux dans leur maison mais surtout…d’aider des membres de la famille plus jeune en prenant une inscription hypothécaire sur leur maison.

Crédit liquidité

C’est une évidence : il faut attendre les années pour pouvoir se faire plaisir et les banques l’ont parfaitement compris : financer des vacances, un voyage, une sortie d’indivision, des dettes familiales, le décès d’un proche…etc.

Les banques accordent des prêts à tempérament aux séniors de plus en plus âgés. Les conditions seront établies au cas par cas en fonction des montants empruntés, de la durée de l’emprunt sollicité et des garanties offertes.

Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier et vous souhaiteriez en acheter un nouveau. Hélas, vous avez besoin de vendre votre première acquisition pour financer la seconde. Le crédit-pont est pour vous. Le point sur cette question usuelle.

Qu’est-ce que le crédit-pont ?

Le crédit-pont est un crédit hypothécaire ordinaire qui vous permet de pallier aux recettes attendues provenant de la vente d’un premier bien immobilier en vue de financer l’acquisition d’un second.
Simulez votre crédit immobilier

Cas d’école

Vous êtes propriétaire d’une maison et votre famille s’agrandit ou alors, vous avez trouvé un nouveau travail dans une autre région et vous devez déménager et acheter une nouvelle maison.

Problème : vous avez impérativement besoin de vendre votre première acquisition immobilière pour financer la seconde. Or, vendre votre maison actuelle peut prendre du temps afin de trouver un acheteur intéressé. Cependant, vous n’avez pas toujours la possibilité d’attendre et vous ne souhaitez pas manquer l’opportunité d’acheter ce second bien immobilier qui satisfait tous vos critères.

Dans ce cas, votre banque peut vous octroyer un crédit-pont en attendant que vous ayez réalisé la vente de votre première acquisition immobilière.

Crédit hypothécaire ordinaire

Le crédit-pont est un crédit hypothécaire qui répond aux conditions ordinaires applicables à tous les prêts hypothécaires.

Un délai de deux ans

Une remarque importante toutefois, de la pratique bancaire habituelle, vous avez un délai de deux ans pour réaliser la vente de votre propriété immobilière actuelle.

Faisabilité et cohérence

En contractant un crédit-pont, vous vous trouvez face au remboursement de deux biens immobiliers, il est donc primordial de s’assurer de la faisabilité de ce crédit au regard de votre capacité financière.

Un exemple faut mieux qu’un long discours : vous êtes actuellement propriétaire d’une maison dont la valeur vénale actuelle a été estimée à 200.000 €. Il vous reste à remboursement sur ce premier crédit hypothécaire un solde de 100.000 €. Vous souhaitez acheter une nouvelle maison d’une valeur de 250.000 €. Vous allez donc contracter un crédit d’une valeur de 350.000 €. 250.000 € correspondant à la valeur de la seconde acquisition et 100.000 € correspondant au solde de votre premier prêt hypothécaire. Comme la valeur vénale cumulée des deux immeubles est de 450.000 €, ce crédit-pont est faisable.

Lorsque vous aurez vendu votre première maison, vous pourrez déduire le prix de vente soit 200.000 € du nouveau crédit hypothécaire qui vous a été octroyé pour acheter votre seconde acquisition.
Simulez votre crédit immobilier

Les examens scolaires terminés, les enfants et leurs parents profitent des vacances d’été bien méritées. Pourtant dans les magasins, les étalages sont déjà bien remplis des fournitures scolaires pour la rentrée et passé la mi-août commencera la frénésie des achats dans les rayons papeteries.

Les frais de rentrée scolaires, tous postes confondus (livres, fournitures, déplacement, kot à l’université, minerval, garderie, stage de vacances) peuvent atteindre jusqu’à 11,4% du budget familial. Lors de la rentrée scolaire, cette part du budget peut même s’élever à 27, 5% du budget selon les calculs relevés par la ligue des familles à propos de plusieurs familles-types.

Coût de la rentrée scolaire : l’étude annuelle du Crioc

Selon la dernière étude récente du Crioc, la prochaine rentrée scolaire (fournitures, habillement, frais scolaire mais pas cartable) va coûter environ 436 euros à l’école maternelle, 339 euros pour l’école primaire, 609 euros pour le secondaire et 1.315 euros pour l’enseignement supérieur.

Le Crioc s’est penché sur l’analyse d’un panier type de consommation, celui d’un élève de 6èmeprimaire. Les écarts sont très importants selon que les parents et les enfants se laissent tenter par les labels « premiers prix » ou par les marques à la mode ou réputées. Ainsi, dans le premier cas, le panier peut tourner au alentour des 30 euros alors que dans le second, il avoisine les 200 euros.

Selon la ligue des familles, les frais de scolarité varient de 171 à 727 euros selon le type de famille, le nombre d’enfants et leurs âges. Sur l’ensemble de l’année le coût total peut par ailleurs s‘élever entre 270 et 850 euros. Les frais de déplacement peuvent grimper jusqu’à des montants de 336 euros par mois et de 2.568 euros par année.

Trucs et astuces pour réduire la facture scolaire

Réduction de 50 % sur l’abonnement STIB

La communauté française prend en charge 50% du prix des abonnements scolaires des jeunes âgés entre 12 et 24 ans. Plus d’infos ici.

Primes et bourses d’étude

Pour soulager un peu votre budget rentrée, la Caisse des allocations familiales vous verse au alentour d’un 10 août une prime fixe qui varie selon l’âge de vos enfants. Cette prime vient malheureusement faire l’objet de réduction dans le cadre des mesures d’austérité mise en place par notre gouvernement. Le montant de vos primes ici.

Etaler vos achats

De plus en plus d’écoles communiquent la liste des achats scolaire dès la fin de l’année en manière telle que vous pouvez étaler vos achats dès le mois de juillet.

Regrouper vos achats

Certaines écoles organisent des achats groupés de fournitures scolaires pour les parents qui s’inscrivent sur la liste. Cette démarche permet d’obtenir des ristournes substantielles. Profitez-en et participez à ces initiatives.

Package incontournable offerts par les magasins

Pour une série de fournitures de base incontournables, il n’est pas nécessaire d’attendre la liste de la rentrée scolaire, certains magasins vous offrent des package de fourniture à prix réduits.

Financez la rentrée grâce à notre crédit rentrée scolaire

Notre société de crédit met à votre disposition un crédit rentrée scolaire à taux réduit qui commence à partir de 2.500 €. Profitez-en pour étaler votre dépense dans le temps.

Montant TAEG Durée Prime Coût total
2.500 € 9,95 % 24 mois 114,81 € 2.755,44 €

Pour faciliter la prise de décision dans l’octroi de prêt, les banques et les organismes de crédit recourent de plus en plus au « credit scoring ». Cet outil permet d’évaluer le risque de non-remboursement en se basant sur des données qualitatives et quantitatives recueillies au préalable.

Qu’est-ce que le « credit scoring » ?

Mis au point il y a une vingtaine d’années, le « credit scoring » a été conçu pour aider les banques à trier les dossiers de demande de crédit à partir d’un canevas préétabli. Concrètement, il s’agit d’un questionnaire qui permet de définir le profil de l’emprunteur. Ce formulaire cherche à recueillir tous les renseignements le concernant, à savoir son état civil, sa situation matrimoniale, sa vie professionnelle, ses revenus, son patrimoine, etc.

Ces informations permettent à la banque de connaitre rapidement si son client fait partie des personnes à risques en matière de crédit. Le score obtenu par l’emprunteur à partir des renseignements du questionnaire va déterminer s’il est possible de lui accorder le crédit qu’il sollicite ou non.

Utilisation par les entreprises de prêt du « credit scoring »

La principale préoccupation d’un organisme de crédit est de savoir si son client est en mesure de rembourser ses mensualités. Il lui faut par conséquent éviter d’octroyer un prêt à une personne qui risque de ne pas honorer les échéances en établissant le profil des emprunteurs défaillants. Pour cela, il utilise des statistiques qui lui sont propres (cas des grandes banques et importantes institutions financières) ou il achète des bases de données auprès d’entreprises spécialisées (cas des petites banques).

La banque dresse par la suite un questionnaire où figurent tous les renseignements susceptibles de déterminer le profil de l’emprunteur, en octroyant des points différents pour chaque réponse. Même si le principe de base est identique, chaque type de crédit possède souvent un questionnaire ainsi qu’une notation qui lui sont propres. L’emprunteur reçoit une note à chacune de ses réponses. Il suffit au banquier de calculer le score total de son client pour déterminer si celui-ci fait partie des personnes à risque en matière de crédit ou non afin d’envisager de lui accorder ou lui refuser le prêt.

À partir du 1er janvier 2020, les quotités seront en principe limitées à 90%. Autrement dit, vous devrez financer les 10% restants, ainsi que les droits d’enregistrement pour l’achat et pour le prêt.

De nombreuses exceptions à cette barre des 90% ont cependant été prévues:

Pour les jeunes ménages qui achètent pour la première fois une habitation: 35% des crédits accordés par un organisme de prêt pourront dépasser la quotité de 90% et 5% la quotité de 100%.

Pour ceux qui achètent un bien pour la seconde fois: 20% des crédits accordés pourront dépasser la quotité de 90%, mais celle-ci ne pourra jamais être supérieure à 100%.

Pour les investissements locatifs : la quotité maximale est fixée à 80%, mais elle pourra aller jusqu’à 90% dans 10% des crédits accordés.

Oui, il est tout à fait possible pour un habitant du Luxembourg de solliciter un crédit auprès d’une banque belge. Qu’il s’agisse de crédit à la consommation, de crédit voiture ou de crédit hypothécaire, il n’existe pas de contraintes particulières empêchant la réalisation de cette démarche

A qui s’adresser ?

Les Luxembourgeois peuvent s’adresser à CPE pour trouver le crédit qui répond le mieux à leurs attentes. CPE dispose d’une agence dans le Grand-Duché d et d’une autre représentation à Arlon. Cette proximité contribue à réduire vos déplacements et à vous permettre de souscrire un crédit en harmonie avec vos projets et vos réels besoins de financement.

Plus d’information sur nos produits

N’hésitez pas à contacter un de nos courtiers en crédit. Il pourra vous conseiller pour un crédit adapté à vos besoins et votre situation :

  1. Crédit à la consommation
  2. Crédit immobilier
  3. Crédit pour votre mobilité