Vous l’avez sûrement remarqué l’argent qui est déposé sur votre compte-épargne ne vous rapporte quasiment plus aucun intérêt annuel. La moyenne des taux d’intérêts de toutes les banques en Belgique est proche des 1% en ce compris la prime de fidélité annuelle. Maigrelet quand même…

Quant on sait que l’inflation est de l’ordre des près de 2 à 3 % en moyenne chaque année en Belgique, vous aurez compris que l’argent qui repose sur votre compte-épargne vous coûte en réalité plus qu’il ne vous rapporte dans la mesure où il se déprécie plus rapidement qu’il nous vous rapporte des intérêts. Un constat terrible !

Existe-t-il une solution pour que votre argent vous rapporte des intérêts ? Contrairement à ce que vous disent les banques il existe beaucoup de solutions de placements financiers. Suivez le guide à travers cet article (trop) succinct.

L’argent qui dort est un argent qui se déprécie

Ne laissez sur votre compte courant et votre compte-épargne que l’argent dont vous avez absolument besoin. En général, il est recommandé de laisser l’équivalent de six mois de salaire sauf si vous savez que vous allez devoir faire face à une dépense importante dans les prochaines semaines ou mois.

Vous detestez le risque et être prêts à bloquer votre épargne de 3 à 10 ans

Alors vous pourriez être tentés de bloquer vos économies sur un compte à terme. Si vous consentez à bloquer votre épargne pour une période de 10 ans, certaines banques vous accorderons un intérêt de près de 4% brut.

Le principe du compte à terme est que vous ne pouvez pas bouger votre épargne. Il est cependant possible de le faire à certaines conditions mais vous perdrez alors en principe le bénéfice de votre placement.

Investir en actions

Vous pouvez décider d’acheter des actions de sociétés côtées en bourse. N’investissez en bourse que si vos connaissances vous le permettent et si vous êtes certains de pouvoir y consacrer du temps chaque semaine pour suivre l’actualité financière en général et l’actualité financière plus spécifique de vos placements. Il existe de très bonnes revues finacières qui peuvent vous aider à vous familiariser aux marchés financiers. Prenez le temps de lire des revues chaque semaine pendant au moins 6 mois avant d’entamer les premiers investissements.

Nous pouvons vous conseiller la revue L’investisseur de test achat et l‘Initié de la bourse

Ne considérez pas ces conseils comme paroles d’évangiles. Faites vous votre propre opinion et prenez le temps de bien réfléchir à vos placements.

Les placements en actions ces dernières années ont rapporté plus de 10% de plus-value par an. Enfin, il ne faut pas oublier que certaines sociétés distribuent des dividendes qui peuvent parfois atteindre plus de 7% brut comme par exemple, Belgacom, Telenet, Bpost etc..

Ce rendement bien s’ajouter à l’évolution du cours des actions.

Investir en actions représente toujours un risque important et il faut que vous soyez certains d’accepter les flucuations de vos investissements. Il y aura des années de regression voire même de crash et des années positives. En moyenne sur ces 50 dernières années, l’investisseur en action a obtenu un return net positif sur investissement de 5%.

Est-ce assez pour contrebalancer votre stress ? A vous de voir…

Investir en obligations

Une obligation est un emprunt émis par une société qui vous rapporte un intérêt fixe annuel. Les cours des obligations varient moins que ceux des actions mais contrairement aux idées reçues les cours varient aussi et les obligations ne sont pas des produits financiers dénués de tout risque.

Le principe d’une obligation est de vous rapporter un intérêt annuel et de vous rembourser votre capital à l’échéance de l’obligation sauf en cas de faillite de l’entreprise.

Les obligations bénéficient de rating dont dépendra essentiellement les taux d’intérêts. Les rating vont de AAA à D.

A nouveau, selon les risques que l’investisseur est prêt à prendre, les taux d’intérêts sont plus ou moins élevés. Ainsi une obligations AAA rapportera de l’ordre de 1,5 % net alors qu’une obligation BB- peut être assortie d’un intérêt annuel de près de 6 à 7 % brut.

Ces produits financiers peuvent être des instruments de placement très intéressants. Pour plus d’informations sur les produits obligataires, nous vous conseillons le site de la société de bourse Goldwasser Exchange.

Trois principes de base incontournables

Vous souhaitez rentrer sur les marchés financiers ? Très bien mais ne perdez jamais de vue, ces trois  principes fondamentaux essentiels :

  1. N’investissez l’argent que vous n’avez pas besoin dans l’immédiat;
  2. Ayez un horizon de placement de 3 à 5 ans au minimum;
  3. Divertissez vos investissements : la diversification est essentielle pour ne pas centraliser tous les risques dans quelques produits financiers.

Gestion discrétionnaire ou personnelle ?

Toutes les grandes banques mettront à votre disposition un personal banker. Elles vous offriront la gestion discrétionnaire c’est-à-dire qu’un spécialiste des investissements gérera vos investissements dans le respect de vos prérogatives.

Nous croyons personnellement que si vous êtes à même de gérer et de connaître les produits que vous achetez, vous aurez plus de satisfaction à assumer vos risques vous-mêmes. Bien entendu cette dernière solution requiert connaissance, temps et …endurance au stress.

Plus d’informations sur www.cpe-credit.com

Vous l’avez sûrement remarqué l’argent qui est déposé sur votre compte-épargne ne vous rapporte quasiment plus aucun intérêt annuel. La moyenne des taux d’intérêts de toutes les banques en Belgique est proche des 1% en ce compris la prime de fidélité annuelle. Maigrelet quand même…

Quant on sait que l’inflation est de l’ordre des près de 2 à 3 % en moyenne chaque année en Belgique, vous aurez compris que l’argent qui repose sur votre compte-épargne vous coûte en réalité plus qu’il ne vous rapporte dans la mesure où il se déprécie plus rapidement qu’il nous vous rapporte des intérêts. Un constat terrible !

Existe-t-il une solution pour que votre argent vous rapporte des intérêts ? Contrairement à ce que vous disent les banques il existe beaucoup de solutions de placements financiers. Suivez le guide à travers cet article (trop) succinct.

L’argent qui dort est un argent qui se déprécie

Ne laissez sur votre compte courant et votre compte-épargne que l’argent dont vous avez absolument besoin. En général, il est recommandé de laisser l’équivalent de six mois de salaire sauf si vous savez que vous allez devoir faire face à une dépense importante dans les prochaines semaines ou mois.

Vous detestez le risque et être prêts à bloquer votre épargne de 3 à 10 ans

Alors vous pourriez être tentés de bloquer vos économies sur un compte à terme. Si vous consentez à bloquer votre épargne pour une période de 10 ans, certaines banques vous accorderons un intérêt de près de 4% brut.

Le principe du compte à terme est que vous ne pouvez pas bouger votre épargne. Il est cependant possible de le faire à certaines conditions mais vous perdrez alors en principe le bénéfice de votre placement.

Investir en actions

Vous pouvez décider d’acheter des actions de sociétés côtées en bourse. N’investissez en bourse que si vos connaissances vous le permettent et si vous êtes certains de pouvoir y consacrer du temps chaque semaine pour suivre l’actualité financière en général et l’actualité financière plus spécifique de vos placements. Il existe de très bonnes revues finacières qui peuvent vous aider à vous familiariser aux marchés financiers. Prenez le temps de lire des revues chaque semaine pendant au moins 6 mois avant d’entamer les premiers investissements.

Nous pouvons vous conseiller la revue L’investisseur de test achat et l‘Initié de la bourse

Ne considérez pas ces conseils comme paroles d’évangiles. Faites vous votre propre opinion et prenez le temps de bien réfléchir à vos placements.

Les placements en actions ces dernières années ont rapporté plus de 10% de plus-value par an. Enfin, il ne faut pas oublier que certaines sociétés distribuent des dividendes qui peuvent parfois atteindre plus de 7% brut comme par exemple, Belgacom, Telenet, Bpost etc..

Ce rendement bien s’ajouter à l’évolution du cours des actions.

Investir en actions représente toujours un risque important et il faut que vous soyez certains d’accepter les flucuations de vos investissements. Il y aura des années de regression voire même de crash et des années positives. En moyenne sur ces 50 dernières années, l’investisseur en action a obtenu un return net positif sur investissement de 5%.

Est-ce assez pour contrebalancer votre stress ? A vous de voir…

Investir en obligations

Une obligation est un emprunt émis par une société qui vous rapporte un intérêt fixe annuel. Les cours des obligations varient moins que ceux des actions mais contrairement aux idées reçues les cours varient aussi et les obligations ne sont pas des produits financiers dénués de tout risque.

Le principe d’une obligation est de vous rapporter un intérêt annuel et de vous rembourser votre capital à l’échéance de l’obligation sauf en cas de faillite de l’entreprise.

Les obligations bénéficient de rating dont dépendra essentiellement les taux d’intérêts. Les rating vont de AAA à D.

A nouveau, selon les risques que l’investisseur est prêt à prendre, les taux d’intérêts sont plus ou moins élevés. Ainsi une obligations AAA rapportera de l’ordre de 1,5 % net alors qu’une obligation BB- peut être assortie d’un intérêt annuel de près de 6 à 7 % brut.

Ces produits financiers peuvent être des instruments de placement très intéressants. Pour plus d’informations sur les produits obligataires, nous vous conseillons le site de la société de bourse Goldwasser Exchange.

Trois principes de base incontournables

Vous souhaitez rentrer sur les marchés financiers ? Très bien mais ne perdez jamais de vue, ces trois  principes fondamentaux essentiels :

  1. N’investissez l’argent que vous n’avez pas besoin dans l’immédiat;
  2. Ayez un horizon de placement de 3 à 5 ans au minimum;
  3. Divertissez vos investissements : la diversification est essentielle pour ne pas centraliser tous les risques dans quelques produits financiers.

Gestion discrétionnaire ou personnelle ?

Toutes les grandes banques mettront à votre disposition un personal banker. Elles vous offriront la gestion discrétionnaire c’est-à-dire qu’un spécialiste des investissements gérera vos investissements dans le respect de vos prérogatives.

Nous croyons personnellement que si vous êtes à même de gérer et de connaître les produits que vous achetez, vous aurez plus de satisfaction à assumer vos risques vous-mêmes. Bien entendu cette dernière solution requiert connaissance, temps et …endurance au stress.

Plus d’informations sur www.cpe-credit.com

Contactez-nous :