Vous êtes sur le point d’envisager un achat immobilier ? Vous avez une idée du prix de la maison que vous voudriez acquérir mais voilà, avez-vous une idée précise des frais qui entourent un achat immobilier ? Peu de gens dominent cette matière et préfèrent ignorer, en quelque sorte, cet aspect des choses. Or, ces frais peuvent vraiment affecter votre budget. Il faut en tenir compte et regarder en face votre situation financière.
Simulez votre crédit en ligne
Suivez le guide, nous levons dans cet article le voile sur les frais que vous ne voudriez pas voir. N’oubliez pas aussi que vous pouvez trouver sur notre site internet des simulateurs de frais immobiliers qui vous donneront des chiffres précis en fonction de la région où vous vous trouvez et du montant de votre acquisition.

Quels sont les frais qui affectent un achat immobilier ?

Les frais liés à l’achat d’un bien immobilier :

  1. Le coût d’éventuels travaux

Deux situations peuvent se présenter à vous : soit votre future maison nécessite des rénovations ou des réparations ; soit, après tout, vous avez envie, avant d’y poser vos meubles, d’y apporter des embellissements. Le coût de travaux est donc à prendre en compte.

  1. Les frais de notaire

Les frais de notaire sont de deux ordre : les frais d’acte d’achat de la maison et les frais d’acte de l’emprunt hypothécaire.

A. Les frais d’acte d’achat

  • Les droits d’enregistrement

C’est un impôt fixé par la loi que le notaire doit verser à l’État.  Le montant de ces droits est un pourcentage du prix d’achat de votre bien.  Ils varient d’une Région à l’autre.  Consultez un cabinet de notaire pour connaître votre taux ou surfez sur notre simulateur on line

En Région Wallonne, le droit d’enregistrement normal est de 12,5% de la valeur vénale du bien.

Sous certaines conditions, il est possible d’avoir droit à des taux réduits :

  • de 6% du prix d’achat (pour maison modeste sous conditions)
  • de 1,50 ou 0% (pour habitation vendue par une société de logement public)
  •  Les honoraires du notaire

Les honoraires du notaire sont fixés par la loi. Ils sont les mêmes pour tous les notaires du pays.

Dans le cas d’un acte de vente, l’honoraire est proportionnel à la valeur du bien : des pourcentages sont appliqués par tranches de la valeur du bien.

Si plusieurs notaires interviennent, cet honoraire est réparti entre les notaires en fonction du travail et de la responsabilité de chacun, suivant les règles de partage établies par les autorités professionnelles.

Donc si vous choisissez un autre notaire pour suivre votre achat, cela ne vous coûtera rien. Le notaire « vendeur » et le notaire « acheteur » se répartiront les honoraires entre eux.
Simulez votre crédit en ligne

  • Les frais divers

Les frais divers facturés par le notaire couvrent les recherches hypothécaires, urbanistiques, fiscales et autres légalement obligatoires, aux frais de timbre grevant l’acte et sa copie, aux frais de transcription de l’acte et d’inscription de l’hypothèque, aux frais de dossier, etc.  Ils peuvent varier entre 650 et 1 250 euros

B. Frais d’acte d’emprunt crédit hypothécaire

Très souvent on emprunte de l’argent pour acheter son habitation.  Il s’agit d’un financement avec une garantie hypothécaire sur l’immeuble.

Cet emprunt vous lie avec un organisme de crédit.  Pour réaliser cet emprunt vous devez passer un nouvel acte authentique chez votre notaire : un acte d’emprunt hypothécaire et il en résultera donc de nouveaux frais.

Les frais d’acte pour votre emprunt hypothécaire comprennent 4 postes :

 Le droit d’enregistrement :

Le droit d’enregistrement représente une taxe versée directement à l’État par le notaire pour l’enregistrement de l’acte : il de 1 % sur le montant de l’emprunt.

Le droit d’inscription hypothécaire :

Ce droit est aussi une taxe versée à l’État par le notaire lors de l’inscription de l’acte à la conservation des hypothèques.  Le droit est actuellement fixé à 0.30 %, calculé sur le montant du capital emprunté.

 L’honoraire du notaire

Le notaire chargé de dresser l’acte doit calculer un honoraire, établi sur base du tarif fixé par la loi. Le montant de cet honoraire sera toujours le même, quelque soit le notaire qui a dressé l’acte.

 Les frais divers de l’acte.

En plus des droits fiscaux et de son honoraire, le notaire réclamera les autres frais nécessités pour la rédaction de l’acte (le coût des recherches fiscales, des certificats hypothécaires demandés avant et après les formalités, des extraits cadastraux, des timbres fiscaux, …).

3. Frais demandés par l’organisme de crédit

Ces frais varient en fonction du montant de votre emprunt et de l’organisme de crédit. Il s’agit en général de frais pour :

  • l’expertise immobilière
  • la constitution du dossier.

Simulez votre crédit en ligne

Contactez-nous :