Vous avez toujours rêvé de vous acheter une belle petite maison ou un bel appartement dans un pays ensoleillé ? Vous en avez particulièrement assez du temps maussade belge et aussi…de sa fiscalité galopante. Et l’immobilier en Espagne ?

Et bien, figurez-vous que vous n’êtes pas les seuls et que nombre de nos concitoyens et voisins européens pensent comme vous. Quel est donc ce pays où il faut si beau, proche de chez nous, dôté d’une culture riche et d’une gatronomie parmi les meilleures et qui, attrait non négligeable, présente un marché immobier ultra attractif en comparaison de tous ses voisins européens ? Et bien l’Espagne Madre de Dios ! Alors franchissez le cap et chantez avec nous : ” On ira tous tous tous à Tore Moulinos“. Le point sur votre prochain déménagement…

Simulez votre prêt immobilier en ligne

La crise immobilière en Espagne en quelques chiffres

40 %, oui c’est bien 40% en moyenne qu’a perdu le marché immobilier depuis 2007 en Espagne. Les banques espagnoles qui avaient massivement investi entre 2002 et 2005 dans l’immobilier se retrouvent avec un parc immobilier sur les bras dont elles ne savent plus quoi faire.

Comble d’infortune pour le citoyen espagnol qui est frappé par une crise sans précédent et qui ne peut pas en profiter. Près de 40 % des jeunes de moins 28 ans sont au chômage en Espagne et près de 20 % de la population active l’est également.

Une aubaine pour les Britanniques, les Français, les Russes et …les Belges


22 %, oui 22 % c’est l’augmentation du nombre d’achat immobilier en Espagne entre le second trimestre 2012 et le second trimestre 2013. Qui sont donc les européens qui se taillent la part du taureau? Comme d’habitude les britanniques en sont friands (on peut le comprendre quand on connaît le niveau slarial en Angleterre et le temps infecte qui y sévit).

Ils représentent 15% des transactions immobilières;  les français (qui cherchent leur bonheur ailleurs) y sont de leur 10% d’acheteurs, les russes (qui ont réussi) représentent un pourcentage de 7,6% et …les belges se classent en quatrième position avec 7,5 % des achats. Pour information, en 2007, les Belges ne représentaient que 2 % des achats en 2007…

Proportionnellement, le Belge apparaît même comme le premier investisseur immobilier en Espagne et ils achètent surtout des résidencess secondaires dans le nord et le sud de la Costa Brava (Alicante, Altea, Calpe) ainsi bien entenu qu’à la Costa del Sol (Malaga, Marbella).

Comment obtenir un Crédit hypothécaire en Belgique pour acheter un bien immobilier en Espagne ?

Bien entendu, si vous souhaitez acquérir un bien immobilier en Espagne, il vous faudra –  dans l’immense majorité des cas – contracter un crédit hypothécaire.

A ce stade, vous serez face à une double difficulté :

Soit vous décidez de faire votre crédit hypothécaire en Espagne

Dans ce cas, vous n’aurez aucune difficulté au niveau de votre crédit hypothécaire, pour autant que vous présentiez une situation de solvabilité suffisante. En effet, la banque prendra inscription hypothécaire sur votre bien immobilier et y trouvera une garantie suffisante. Par contre, pour pouvoir contracter un crédit hypothécaire en Espagne, il vous faudra être domicilié en Espagne, ce que ne souhaite pas toujours nos concitoyens.

Soit vous décidez de faire votre crédit hypothécaire en Belgique

Dans ce cas, vous n’aurez aucun problème de domiciliation. Par contre, vous pourriez rencontrer une difficulté dans la constitution de votre hypothèque. En effet, aucun organisme bancaire ne voudra prendre une inscription hypothécaire sur un bien immobilier situé en Espagne. En effet, les ententes au niveau européen au sujet de l’assistance au recouvrement ne sont pas encore optimales et cette situation crée encore pas mal de problèmes.

Dès lors, la banque belge souhaitera prendre une inscription hypothécaire sur l’un de vos biens immobiliers situé en Belgique. En conséquence, ceci signifie que vous devez être propriétaire en Belgique d’un bien immobilier quasiment libre de charges.

Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se brise…

Cet attrait des Belges pour l’Espagne semble aller de pair avec une forte baisse des transactions immobilières à la Côte belge. Une baisse que les agents immobiliers expliquent, entre autres…, par la hausse de la fiscalité belge sur les secondes résidences, de nombreuses communes de la Côte belge ayant augnmenté leurs taxes communales.

Simulez votre prêt immobilier en ligne

Même situation en France, où la fiscalité sur le secondes résidences ainsi que la taxation des plus-values immobilières ont littéralement fait fuir les investisseurs étrangers.

A noter enfin que l’Espagne n’est pas un cas isolé, nombre de français et de belges investisssent au…Maroc pour des raisons quasi similaires.

Contactez-nous :