Assurance Hospitalisation

Une police d’assurance qui n’est pas indispensable mais qui est vivement conseillée!

L’assurance hospitalisation ne présente aucun caractère obligatoire, mais constitue, cependant, une police indispensable pour éviter les éventuelles difficultés financières liées à une hospitalisation.

Avant de souscrire à une telle assurance, il est conseillé de prendre le temps de vérifier avec soin les différentes couvertures offertes et de bien faire la différence entre les régimes de couverture existants. En effet, les mutuelles ne prennent, par exemple, pas en compte certains frais médicaux. C’est l’assurance hospitalisation qui est donc appropriée pour couvrir les frais complémentaires sauf dérogation mentionnée dans la police d’assurance.

Il existe de nombreuses entreprises où les employeurs proposent à leurs salariés de bénéficier d’une telle formule d’assurance, mais ce cas est loin d’être généralisé. Pour les professions libérales et les indépendants, l’assurance doit être choisie avec précaution pour éviter de s’acquitter de frais élevé non considérés dans les garanties, en cas d’hospitalisation.

Zoom sur les caractéristiques de l’assurance hospitalisation :

  • L’assurance hospitalisation vient généralement complémenter la mutuelle.
     
  • C’est une police destinée exclusivement à venir en aide à l’affilié pour alléger le coût élevé des frais médicaux en cas d’hospitalisation.
     
  • La couverture offerte est proportionnelle au montant de la prime versée.
     
  • Selon la nature du contrat, une « franchise », appelée également « risque propre » est prise en charge par l’assuré, mais en cas de sinistre, c’est l’assurance qui verse la plupart du temps, l’intégralité de la facture et demande par la suite à l’assuré le remboursement de sa part.

Les avantages d’une assurance hospitalisation :

  • L’obtention d’une indemnité en cas de séjour à l’hôpital.
     
  • Remboursement des frais d’hospitalisation par l’assurance ou prise en charge totale dans un premier temps et facturation de la « franchise » par la suite. Selon les clauses du contrat, la couverture peut concerner  la pré-hospitalisation et la post-hospitalisation.
  • Libre choix de l’hôpital, des médecins traitants et de la catégorie des chambres. Mais il faut savoir qu’une chambre plus cher sous-entend le paiement par l’assuré d’un surcoût si sa couverture n’est pas suffisante.
  • Remboursement des frais d’ambulance et des frais médicaux stipulés dans la police.
  • Couverture, même en cas de maladies graves.
  • L’assurance hospitalisation ne peut être résiliée à la légère par l’assureur.
  • Etc…

Contenus similaires



* Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent.

* Conditions d’un prêt à tempérament régi sous la Loi du « Livre VII du Code du Droit Economique » (Loi du 19/04/2014) relative au Crédit à la Consommation (LCC) réservée aux particuliers. Le taux affiché sur notre simulateur est uniquement valable sur base de deux emprunteurs propriétaires d’un bien immobilier, n’ayant aucun crédit en cours renseigné à la Banque Nationale de Belgique au moment de l’introduction de la demande de crédit et dont les revenus saisissables pour chacun s’élèvent à un montant de 1.900 EUR NET minimum. Si vous n’êtes pas dans ces conditions, le taux annuel effectif global appliqué variera entre 6,95% et 13,50% en fonction du type du crédit envisagé et de la finalité du crédit. La durée de 180 mois est uniquement appliquée lorsque le prêt à tempérament dispose d’une inscription (garantie) hypothécaire. Sous réserve d’acceptation de votre demande de crédit et d’accord mutuel. Ce calcul est effectué à titre informatif et ne constitue en aucun cas une offre. Collecte des informations et respect de la vie privée.