L’immobilier est considéré depuis toujours en Belgique, comme un bon placement. Il faut dire qu’entre 1980 et 2010, l’immobilier prenait en moyenne 10%. C’est que communément, on a pu appeler les “Trente glorieuses”. À vrai dire, si l’on compare avec les investissements mobiliers, nous ne prenons aucun risque en affirmant qu’il s’agissait bien d’un placement rentable pour un bon père de famille, même s’il est évident qu’investir dans l’immobilier n’est pas toujours de tout repos. On pense aux locataires indélicats mais aussi à la vétusté, sans parler de l’évolution importante des normes en matière de préservation de l’énergie. En 2014, l’investissement immobilier est-il toujours aussi justifié ? Quelles sont les perspectives à moyen et long terme ? À l’approche du prochain salon Batibouw, nos consultants répondent à ces questions.

Le marché immobilier subit la crise

La croissance du marché immobilier existe toujours mais elle n’est plus comparable à ce que nous avons connu pendant les “Trente glorieuses”.

Les maisons

Sur l’ensemble de l’année 2013, le prix annuel des maisons était de 233.959 € soit une augmentation de 3,2 % par rapport à 2012. Sans surprise, le prix des maisons est plus élevé à Bruxelles (410.194 € en moyenne) qui est suivie par la Flandre (250.281 €) et par la Wallonie (176.176 €).

Les appartements

Pour 2013, le prix moyen des appartements était de 204.181 € en Belgique, avec de très grandes différences en fonction des régions : 155.610 € en Wallonie (+1,7%), 204.402 en Flandre (+2,1%) et 228.408 à Bruxelles (+4,2%).

Conclusion

L’immobilier reste un marché en croissance mais cette croissance n’est plus comparable à ce que nous avons connu par le passé. Bruxelles reste le meilleur endroit pour investir. La qualité de l’endroit choisi reste fondamentale. Attention, la rentabilité d’un investissement immobilier repose sur plusieurs critères (évolution à long terme de l’endroit choisi, qualité des matériaux utilisés, qualité de vos locataires).

Investir dans l’immobilier ?

Choix qui reste intéressant si l’on cumule la plus-value réalisée sur le long terme et la rentrée d’argent lié à la location. Attention toutefois à acheter un bien de bonne qualité, adapté aux normes environnementales, localisé dans un endroit porteur et à la qualité de vos locataires.

Perspectives sur le long terme

Sans pouvoir prédire l’avenir, on peut dire certainement que la population mondiale ne fera qu’augmenter et l’espace se raréfier. Les phénomènes de concentration urbaine, tant sur un plan social que sur un plan professionnel, ne font que s’amplifier.

Les prix devraient donc continuer à augmenter mais plus dans les mêmes proportions que pendant les trente dernières années. Une croissance de 2 à 4 % l’année nous paraît plus raisonnable.

30 ans de présence sur le marché immobilier

Notre société peut justifier d’une expérience approfondie sur le marché du  crédit hypothécaire. Nous sommes à votre disposition pour vous apporter les réponses à vos interrogations.

Contactez-nous :