Une fois n’est pas coutume, nous allons aborder aujourd’hui sur notre blog l’aspect sécuritaire des opérations bancaires. Actuellement, la majorité des opérations financières se passent sur internet. En effet, vous consultez vos comptes en ligne, vous imprimez vos extraits bancaires via votre connexion sur le site de votre banque, vous effectuez vos virements directement via votre ordinateur etc. Pas étonnant donc, que la délinquance ait évolué et se tourne vers les fraudes informatiques. Pas de panique toutefois, avec un peu de bon sens et de vigilance vous devriez être capable de déjouer une éventuelle tentative d’escroquerie.

L’usage de votre PC banking

Lorsque votre contrat de crédit est signé, les fonds empruntés sont virés sur votre compte courant dans les 48 heures de la signature. Votre première prime mensuelle doit être remboursée dans le mois de la signature du contrat de crédit et ainsi de suite, de mois en mois, jusqu’à l’échéance de votre contrat de crédit.

Le phishing c’est quoi ?

Phishing signifie hameçonnage en anglais. Il s’agit d’une manœuvre délictuelle par laquelle un cybercriminel va essayer de vous soutirer les codes que vous utilisez avec votre module de sécurité (calculette)  pour effectuer vos paiements en ligne. Nous vous invitons à regarder cette vidéo explicative.

En général, les cyberescrocs tentent de vous faire communiquer vos signatures électroniques soit par téléphone, soit par email. Ils invoquent diverses raisons : vérification de sécurité de la banque, etc. Une règle simple : ne communiquez jamais vos codes M1 ou M2 ainsi que votre code quatre chiffres de votre carte de débit ou de crédit pour quelques raisons que ce soit. En cas de doute, coupez court à la conversation et appelez ensuite vous-même votre agence bancaire pour vérifier. Rendez-vous toujours physiquement dans votre agence bancaire pour effectuer ce genre d’opération.

Il n’est pas rare que les fraudeurs dupliquent un site internet pour vous faire croire que vous êtes sur le bon site de votre banque. Ne vous fiez donc pas aux apparences. En cas de doute, double cliquez sur le petit cadenas en haut à droite de la page avant l’URL pour vérifier qu’il s’agit bien de l’URL de votre banque. Quoi qu’il en soit, même via le site internet de votre banque, personne ne peut vous demander votre signature électronique. Si un écran suspect apparaît, mettez un terme à votre connexion et avertissez votre banque pour vérifier de quoi il s’agit.

Quelques conseils de bons sens…

  • Utilisez toujours le système d’exploitation le plus récent et faites les mises à jour proposées par votre système ;
  • Assurez-vous que votre système d’exploitation soit bien protégé par un antivirus. Là aussi, n’omettez pas de faire les mises à jour…
  • Méfiez-vous des sites de téléchargement gratuit : ils sont une porte d’entrée idéale pour les virus ;
  • Faites périodiquement un scan complet de votre ordinateur ;
  • Prenez connaissance des règles de sécurité informatique de votre banque via son site internet ;
  • Ne donnez jamais une signature électronique avec votre module de sécurité par téléphone ou par email ;
  • Après tout, ne gardez pas des sommes importantes sur votre compte courant ou sur votre compte épargne : les intérêts sont tellement faibles qu’ils rapportent moins que l’inflation. Préférez des comptes à terme qui vous rapporteront plus et donc l’accès est beaucoup moins aisé ;
  • N’oubliez pas de vous déconnecter après l’utilisation de votre Home Bank ou de votre PC Banking ;
  • Soyez très vigilant dans l’utilisation des cybercafés. Investissez dans une petite tablette si vous êtes amenés à voyager et que vous avez besoin de vous connecter régulièrement à vos comptes. Vous trouverez du réseau wifi un peu partout maintenant ;
  • Faites preuve de vigilance si un écran inattendu apparaît dans l’utilisation de votre PC Banking ou Home Bank. Déconnectez-vous et vérifiez si le phénomène se produit à nouveau. Dans l’affirmative, avertissez votre banque pour vérification.
  • Les banques ne demandent jamais d’informations confidentielles par email ou par téléphone. Méfiez-vous donc si vous recevez une telle demande. Déconnectez-vous et appelez votre banque.
  • Les fautes d’orthographe ou des constructions grammaticales alambiquées doivent également vous mettre la puce à l’oreille.
  • Une dernière chose, soyez prudents dans les informations que vous communiquez sur les réseaux sociaux : votre vie intéressera surtout les cybercriminels.

Contactez-nous :